Imprimerie

Imprimeur et Catalogue, besoin d’aide  ?

couverture-catalogue

Un outil complémentaire pour assurer la promotion de vos produits et services, un support technique pour orienter plus facilement le choix d’achat de vos clients et futurs, et un stratège publicitaire jugé efficace à long termes qu’est notamment le catalogue produit.

 

Le premier attrait ou la page de couverture

Logique et indéniablement vrai que ce serait avant tout les pages de couvertures de vos catalogues que verraient en premier lieu vos prospects. C’est en sa présentation que se juge si elles risquent de capter leurs attentions ou non.

Comme imprimé publicitaire sur papier donc, elles doivent se faire en papier de qualité supérieur ne prétendant pas que ses pages internes doivent se faire autrement n’importe quel professionnel digne de son renom vous proposera d’user du papier à forte épaisseur, pour en émaner une allure plaisante et sérieuse à la fois.

D’une manière générale, c’est le papier couché qui vous serait proposé en premier lieu ; son usage permet d’amener des reflets de couleurs éclatants, et un aspect papier glacé haut de gamme ; tout en ne vous faisant pas payer plus que ce qu’il ne le faut.

En second lieu, il se pourrait qu’on vous propose aussi d’en faire sous des papiers de créations ; son usage ferait certes fortes impressions, en incarnant votre particularité apparemment, mais son coût de fabrication vous serait logiquement plus pesant.

En termes de couleur, il faut absolument que cela soit attrayant ; de sorte qu’elle capte systématiquement l’attention du public cible. A contrario, la majorité n’y ferait probablement pas attention.

Pour canaliser l’attention du public en matière d’imprimé marketing ; ce sont souvent les deux méthodes suivantes qui s’appliquent le plus souvent : la méthode attrayante de suite et la méthode abstrait.

En adoptant la phase première, ce sont les couleurs vifs qui sont à préconiser ; elle s’accorde souvent ainsi avec la finition brillante, de façon à inciter une réaction instantanément titillant. Et en adoptant la deuxième « la méthode abstrait », on vous conseillera probablement l’usage des teintes mates, contrastés avec d’autres ou une autre brillante. Issue de cette allure prestige et criante à la fois, vous accentuerez la curiosité de vos cibles à en vouloir savoir plus.

Quant aux informations à en imprégner, rien ne vous empêche de ce faire à votre guise. Mais un conseil ! Essayez toujours de mettre au grande vue, le produit ou le service dont vous comptez promouvoir principalement ; surtout ce qui risque de titiller l’attention de vos cibles.

Les pages internes de vos catalogues

Idem aux pages de couvertures, permettez-vous de les faire avec du papier de qualité. C’est l’image intégrale de votre société que vous êtes entrain d’essayer de refléter par ce produit.

Ne voulant pas généraliser, c’est surtout le papier offset ou le papier couché qu’on vous proposerait primitivement ; ensuite vous serait notamment présenté le papier recyclé (à conseiller surtout si vous êtes adeptes ou œuvrant dans le domaine de la nature ; son usage renforcera ainsi votre image).

Comme susmentionné, le papier couché lui serait parfait pour émaner et fortifier la brillance des couleurs ; en l’occurrence, celles des produits à en présenter. D’un autre côté, il y a aussi le papier offset qui peut s’en tirer pas mal, au niveau de la restitution de vos couleurs _ ne s’avérant pas égale au couché certes _ mais promet à la fois plus de résistance, plus d’imperméabilité, et moins de prix à payer pour ledit imprimé.

Sur ce, ce choix ne dépend donc que de votre priorité.

Au niveau de la couleur d’impression, c’est toujours la restitution exacte de vos produits qu’on vous proposera pour incarner le professionnalisme en votre image.

Vos fichiers sont de couleurs basiques (couleurs non nuancées), choisissez donc l’option couleur basique qui se propose le plus souvent en édition quadrichromie ou en CMJN. Et si ces derniers disposent des couleurs nuancées, telle la couleur or, argent, bronze, etc. ; choisissez l’ajout d’un nuancer tel Pantone ou HKS par exemple.

747 couleurs nuancés vous sont logiquement accessibles sous l’usage du nuancer Pantone, et 3250 pour le HKS.

Pour une édition plus économique et non pas plus attrayante, il se pourrait aussi qu’on vous propose l’impression noire seule des pages internes de vos catalogues. Comme le but est ici de captiver l’attention, que ce dernier ne semble donc  pas la meilleure des manières pour ce faire au meilleur prix.

Le format et la pagination à choisir

A première vue, ces options dépendent uniquement de la quantité de la contenance dont vous comptez en insérer. Plus la contenance est censée en masse, plus ces dernières devront se faire pareillement ; car en faisant autrement, le support lui-même en serait illisible ou ennuyeux pour n’emmener aucune praticité à tout le monde _  que ce soit à votre propos (image éraflé par le non professionnalisme), ou à ceux des futurs lecteurs (support inutile en leurs recherches).

D’une toute autre optique, le choix du format lui aussi peut en émaner une certaine praticité, et une certaine originalité. Autrement dit, si on choisit dans l’ensemble le format classique A4 par tradition, ou par son envergure assez étendue pour imprégner suffisamment de publication ; on peut aussi choisir le format A5 pour ce faire en moins cher, et avec l’option d’envoi postale facile, sous enveloppe B5.

Au final donc, le format et la pagination de votre choix en serait l’idéal ; tant que ca ne gêne en sa perception, en la praticité que vous recherché, et tant que ca s’accorde avec votre budget.

L’option design pour marquer la différence

Dans la majorité des cas, ces options sont surtout à préconiser pour embellir l’allure de vos catalogues ; et afin de lui donner une perception contrastante à celle de la concurrence. Et dans d’autre cas, comme pour le pelliculage ou le vernis à surface UV, elle permet aussi de renforcer sa ténacité, face au temps.

Sachant l’intérêt que suscitent les pages de couvertures, que c’est sur ceux qu’on vous préconiserait probablement l’application de l’option design. En incluant cette application pour les pages internes, vos catalogues en seront vraisemblablement trop coûteux ; pour n’en devenir qu’un encombrement de plus pour votre budget.

Comme option design, ce sont souvent le pelliculage mat, le pelliculage brillant, le pelliculage soft touch mat, et le vernis à surface UV qui se constatent appréciées pour parfaire les catalogues produits.

Où réaliser vos catalogues publicitaires

Trois opportunités s’offrent logiquement à vous pour ce faire. Tout d’abord la création maison, ensuite l’imprimerie du coin, et enfin l’imprimerie en ligne.

A moins que vous ne disposiez des dispositifs et talents nécessaires pour ce faire, il vaut toujours mieux confier un travail professionnel à un professionnel. De plus, le prix en serait plus coûteux en temps, comme en argent.

Entre l’impression en ligne et l’impression locale, le choix vous serait approximativement idem ; sauf pour le cas où ladite commande se fait directement de vif voix pour l’imprimerie local, avec une option visuel direct pour les options à en apprêter ; soit les options plus aisés et s’avérant plus abondantes et aux meilleurs prix pour les imprimeurs web.

En bref, soit vous vous permettez plus de temps pour vous permettre le lien direct, soit vous vous permettez plus d’économie pour vous permettre le lien direct en ligne ; pourquoi ? Pour pratiquement la même résultante d’impression haut de gamme, mais dépendamment du prestataire.

 

Le catalogue imprimé publicitaire

En principe, le catalogue produit imprimé ait l’allure d’un livre ou d’un magazine, mais ayant comme contenance tous les services à promouvoir. En son usage, vous pouvez tout autant viser des prospects en masses, tout comme des prospects précis.

Par le premier principe, vous pouvez par exemple laisser vos catalogues dans vos locaux de ventes, afin de guider l’achat des clients ; les laisser dans des magasins adjoints, afin d’inciter vos cibles à vous rejoindre ; les présenter lors d’un événement se mariant avec vos prestations, afin de cataloguer judicieusement votre particularité ; …

Pour viser des objectifs plus précis, choisissez-vous des clients potentiels, susceptibles de s’intéresser à vos offres ; et gagnez ainsi leurs respects en leurs accordant la votre. Autrement dit, envoyez leurs directement vos catalogues produits pour faciliter ainsi leurs futurs achats. Bien évidemment, vous n’êtes le seul à tirer profit de cette praticité ; c’est pourquoi présenter vos atouts est nécessairement obligatoire, afin de garder ou booster votre piédestal.

Idem à son nom, le catalogue est un support atout pour se permettre de cataloguer tous les produits et services dont une institution fait la prestation. Comme tout support publicitaire donc, un catalogue marketing doit être façonné sous sa meilleure forme ; il doit être une vitrine suffisamment attrayante pour capter l’attention des acheteurs. D’ailleurs, cataloguer un produit veut dire à priori, le mettre au devant de la scène pour que tout et chacun puisse être charmé devant ses atouts.

La meilleure manière de cataloguer ses services se constate aujourd’hui l’internet ; sachant que pratiquement tout le monde y fait un saut pour comparer diverses prestations, avant de s’aventurer vers un achat ou un abonnement. D’un autre côté, il y a aussi le catalogue publicitaire imprimé qui ne semble pas pour autant délaisser en son usage ; et qui au contraire, s’avère un support additif pour le catalogue produit web.

A la guerre comme à la guerre, renforcer ses atouts offensifs s’avèrent toujours un stratège assez perspicace dans ce monde s’avérant concurrentiel.

Retrouver les tarifs sur L’imprimeur de catalogues ImprimerieFlyer.com ou plus d’autre informations sur le blog : lien

 

 

————————